Heart of Orléans BIA

 613.617.0608 / 613.899.8442

Découvrez le cœur d’Orléans

Restaurants, magasins et services à Orléans, Ottawa

L’étude du Plan secondaire du couloir d’Orléans

L’étude du Plan secondaire du couloir d’Orléans, actuellement en préparation, vise à orienter la croissance et le redéveloppement autour des quatre nouvelles stations de l’O-train présentement en construction. Ainsi, dans quelques années, les membres de la collectivité pourront se déplacer rapidement et efficacement entre ces nouvelles stations et le centre-ville pour travailler, magasiner, profiter d’espaces verts et visiter des commodités locales. De cette façon, le Plan secondaire vise à guider l’évolution graduelle du centre-ville historique d’Orléans.

 

Les plans secondaires sont des outils de planification importants qui ont une influence déterminante sur les futures décisions de zonage et de développement. Le plan fournira des orientations politiques précises et actualisées pour guider la croissance et le changement. Par conséquent, l’étude du couloir d’Orléans présente l’occasion pour la collectivité de collaborer avec les urbanistes, afin de mettre en œuvre des idées et des politiques audacieuses proposées dans le Plan officiel récemment adopté par la Ville.

 

Le nouveau Plan officiel s’articule autour de « cinq grands changements » proposés par le conseil, soit : favoriser la croissance par la densification dans les zones desservies par le transport en commun ; mettre l’accent sur le transport actif, comme la marche et le vélo ; raffiner la conception des aménagements urbains et communautaires ; prioriser la résilience en matière d’environnement, de climat et de santé ; et continuer de promouvoir le développement économique.

 

Un concept fondamental du Plan officiel est celui des « quartiers du quart d’heure ». Dans ce type de quartier, les gens peuvent accéder à tous les services et commodités dont ils ont besoin au quotidien, et ce, à 15 minutes à pied de leur domicile.

 

Ainsi, le futur Plan secondaire avance trois façons d’orienter la transformation du couloir d’Orléans et du boulevard Saint-Joseph, afin d’en faire un milieu urbain qui concrétise le concept de communautés complètes, saines et dynamiques des quartiers du quart d’heure.

 

Dans un premier temps, le plan favorisera de meilleures liaisons entre les quartiers et les stations de l’O-train.

 

Deuxièmement, il pavera la voie pour des améliorations notables dans l’espace public. Notamment, il comprendra des plans pour réaménager le boulevard Saint-Joseph, créer de nouveaux parcs et espaces publics appartenant à des intérêts privés, et potentiellement enfouir les poteaux et les câbles électriques.

 

Enfin, le plan orientera la construction d’immeubles plurifonctionnels en hauteur sur de grands terrains à proximité des stations.

 

D’autres aspects et thèmes importants abordés dans le Plan secondaire sont : la densification, la construction d’immeubles de densité et de masse appropriées, l’aménagement de rues complètes et de modes de transport actif, la création de domaines publics et de parcs de qualité, et la résilience face aux changements climatiques et aux défis présentés par les sols d’argile marine.

 

La Direction générale de la planification de la Ville a récemment proposé des plans et des politiques qui définissent des orientations générales pour le développement futur. Actuellement à l’examen, ces plans décrivent les attentes de la Ville concernant la forme bâtie, l’utilisation des terrains et la conception des paysages de rue. Ils contiennent également trois propositions de désignations qui touchent le boulevard Saint-Joseph, soit le centre-ville d’Orléans, les zones centrales des stations et la rue principale Saint-Joseph.

 

La désignation du centre-ville d’Orléans vise à transformer ce secteur pour en faire une banlieue dynamique, facilement accessible par les transports en commun. Cette désignation stimulera la création d’emplois et la fréquentation des commerces, ainsi que l’offre de divertissements, de culture et d’éducation. Ainsi, le Plan secondaire favorisera le regroupement de bureaux et de commerces disséminés parmi des immeubles de moyenne et de grande hauteur.

 

La désignation des zones centrales des stations touchera les secteurs les plus rapprochés des futures stations de l’O-train. En effet, ces zones offrent le plus grand potentiel pour créer des aménagements axés sur le transport en commun qui favorisent l’emploi et le logement. Les gens qui résident et travaillent dans ces secteurs auront accès à une diversité de commerces, d’épiceries, de bureaux, de restaurants, de banques et d’autres services, tous situés dans un quartier du quart d’heure. Suivant le principe selon lequel les plus hauts immeubles se trouvent près des stations, on construira les immeubles de grande hauteur dans les zones centrales autour des stations, pour ensuite diminuer progressivement la hauteur des immeubles à mesure qu’on s’approche des quartiers existants.

 

Quant à elle, la désignation de rue principale du boulevard Saint-Joseph s’appliquera aux propriétés le long du boulevard qui exercent déjà des activités commerciales, ou aux endroits pouvant accueillir de nouveaux immeubles avec façade sur rue qui créeront un paysage urbain actif et dynamique. Cette désignation envisage une réinterprétation contemporaine de la rue principale d’Orléans, une voie unique ancrée dans les racines franco-ontariennes de l’ancien village. La rue continuera d’être peuplée d’immeubles commerciaux donnant sur la rue, mais ces derniers seront situés plus près de la voie publique et pourront être surmontés de logements.

 

Le Plan secondaire pour le couloir d’Orléans propose moins de changements pour les quartiers de banlieue avoisinants. Cependant, ces derniers profiteront de rues et de sentiers améliorés pour faciliter l’accès aux nouvelles stations de l’O-train.

 

La Ville d’Ottawa invite les parties intéressées à commenter l’étude du Plan secondaire du couloir d’Orléans jusqu’à la fin mars en écrivant à [email protected].